Randos du jeudi

Les randos du jeudi

V'la l'printemps tire lire lire ... à Chars le 29 mars 2018

En descendant de Montmartre

 

En descendant de Montmartre
Par une nuit sans lune
Je tombe sur un prunier
Qu'était couvert de prunes.


V'la l'printemps
Tire lire lire
V'la l'printemps
Pour les satyres
V'la l'printemps 
Pour les amants.


Je tombe sur un prunier
Qu'était couvert de prunes.
Je monte sur une échelle
Pour en cueillir quéques'unes.


Refrain

Je monte sur une échelle
Pour en cueillir quéques'unes.
La bonne femme du prunier
M'appelle voleur de prunes.


Refrain

La bonne femme du prunier
M'appelle voleur de prunes.
Elle prend un grand ciseau
Et veut m'en couper une.


Refrain
 
        

 

 

Elle prend un grand ciseau
Et veut m'en couper une.
Halte là ! Ma bonne femme
Ce ne sont pas là, vos prunes.


Refrain

Halte là ! Ma bonne femme
Ce ne sont pas là, vos prunes.
A gauche c'est Jupiter !
A à droite c'est Saturne !


Refrain

A gauche , c'est Jupiter
Et à droite, c'est Saturne.
Au milieu, c'est la comète
Qui fait murir les ... prunes !


Refrain

 

 

 

 

Aristide Bruant - 1851-1925

                                                           

Oui, v'la l'printemps, de l'amélioration est attendue. 26 au départ de Chars pour une rando de 19 kms animée par Michel Largeais. Les pigeonniers sont au programme, cliquez ici, on en parle !

Pour sortir de Chars, une longue montée nous mène sur un plateau dépourvu d'arbres. En se dirigeant vers l'ouest, nous approchons Nucourt, mais Michel va au Bellay-en-Vexin, suivons-le. Sainte-Madeleine veille sur les bellaysiens. Nous entrons dans cette commune par la Croix des Bons Garçons avant de faire notre petite pause traditionnelle. Plus loin le hameau de Bercagny, absorbé par Chars entre 1790 et 1794. Sur notre droite, au sud, le manoir fortifié de Moussy. C'est à Brignancourt, dans la vallée de la Viosne  que nous nous poserons au soleil pour le pique-nique.

Nous repartons plein nord en longeant les marais, passons au moulin de Noisemont, côtoyons le bois de Chars. Pour retrouver les voitures, le GR11  nous y mènera. Merci Michel.

Je ne veux pas terminer ce billet sans remercier MM. Paul Gaillac, Jules Bergerac, Nicolas de Bourgueil, Jacques de Pécharmant, ..... - j'en oublie et je m'en excuse - pour avoir animé avec modération le pique-nique de cette belle journée de plein air.

V'la l'printemps tire lire lire ...................... !

J'ai cherché longuement, mais en vain, audio et vidéo pour cette chanson.

 

Img 8069 Img 8099 Img 8077

 

Accédez à l'ensemble des photos de la journée en cliquant ici.

 

De Théméricourt à Sagy le 22 mars 2018

Mars

Ah ! que mars est un joli mois !

C'est le mois des surprises.

Du matin au soir dans les bois,

Tout change avec les brises.

                                                               ......

......                                                                

Gelée et vent, pluie et soleil,

Alors tout a des charmes;

Mars a le visage vermeil

Et sourit dans ses larmes.

 

                                           Alfred de Musset

 

C'est la première rando de printemps ! Le ciel est toujours bien gris. Le thermomètre est toujours bien bas ! Sourions, il ne pleut pas !

Le départ donné par Daniel Léger, se situe dans le parc du château de Théméricourt. Il a prévu une quinzaine de kilomètres, c'est court ! nous avions le choix d'une plus longue rando avec Patricia. On est 12 en direction de Vigny que nous aborderons par son château édifié au tout début du 16e siècle et reconstruit à partir de 1867. En traversant ce village, notre attention est attirée par l'imposant clocher de l'église St-Médard, le colombier, l'abreuvoir et le lavoir de la Comté, l'ancienne station de chemin de fer. Au hameau du Petit Mesnil (commune de Sagy) nous nous arrêtons devant la cour du Musée de la moisson. Une gentille dame nous renseignera sur les activités prévues cette année. Au loin, sur notre droite, l'église St-Sulpice de Sagy. Il est temps de pique-niquer. En longeant l'Aubette, un peu d'herbe fraîche fera l'affaire pour nous poser. Ane et ânesse nous divertirons un court instant !

On se refroidit, c'est le signe qu'il faut repartir. En traversant Longuesse nous admirons la belle façade de la mairie, qui tranche avec l'église emmitouflée d'échafaudages. Il reste environ 4 kms pour retrouver le parc du château de Théméricourt. Une belle journée. La météo ne peut que s'améliorer, patientons !

 

Img 7988 Img 8026

 

Accédez à l'album de photos en cliquant ici.

Foutu temps ! le 8 mars 2018

Il pleut

Averse averse averse averse averse averse

ô pluie ô pluie ô pluie ô pluie ô pluie ô pluie !

gouttes d'eau gouttes d'eau gouttes d'eau gouttes d'eau

parapluie ô parapluie ô paraverse ô!

paragouttes d'eau paragouttes d'eau de pluie

capuchons pèlerines et imperméables

que la pluie est humide et que l'eau mouille et mouille!

mouille l'eau mouille l'eau mouille l'eau mouille l'eau

et que c'est agréable agréable agréable

d'avoir les pieds mouillés et les cheveux humides

tout humides d'averses et de pluie et de gouttes

d'eau de pluie et d'averse et sans un paragoutte

pour protéger les pieds et les cheveux mouillés

qui ne vont plus friser qui ne vont plus friser

à cause de l'averse à cause de la pluie

à cause de l'averse et des gouttes de pluie

des gouttes d'eau de pluie et des gouttes d'averse

cheveux désarçonnés cheveux sans parapluie

                                          Raymond Queneau

 

La météo n'est pas engageante. En quittant Le Plessis-Bouchard pour Jambville, beaucoup d'entre-nous étions préoccupés par la couleur du ciel ! Peu importe, nous sommes 18 au départ de la rando animée par Laurent. Pour débuter, une bonne pente nommée "chemin de la Pissotte" nous mène à Frémainville à travers la forêt régionale de Galluis. Déjà les premières gouttes mais rien d'alarmant, nous y sommes habitués (!) depuis ces derniers mois. Pause à la ferme de la Grüe (ancienne propriété du comte Vitali), une halte à la fontaine St-Clair. Plus au nord nous traversons la commune d'Avernes, sur notre droite un bâtiment, une statue, de quoi s'agit-il ? Les kilomètres s'ajoutent, l'heure tourne, le pique-nique se fera dans le parc du château de Théméricourt, on y trouve quelques abris.

Il fait froid humide, le vent est de la partie, nous sommes à découvert, ce n'est pas jour de fête. La pluie redouble, vent de face, il vient du sud (6°) quelle chance ! Laurent décide d'abandonner les sentiers pour la route. Une nouvelle fois nous approchons Frémainville plus précisément à la "Distillerie de Frémainville". J'ose faire une photo, mon appareil n'apprécie pas. Il reste environ 2 kms. Au loin nous devinons les grands arbres où les voitures sont garées. Nous sommes trempés, ouf ! Quelle journée !

 

Img 7939 Img 7962

 

Accédez à toutes les photos de la journée en cliquant ici.

Enfin du soleil le 22 février 2018

Nous sommes garés en bordure de la D190 à la sortie de Mézy-sur-Seine (Yvelines). Belle luminosité ce matin au départ de la rando animée par Denise. La décrue lente de la Seine ne nous permet pas d'emprunter le chemin de halage jusqu'à Juziers. On n'a pas le choix, il nous faudra subir la circulation. L'église Saint-Michel de Juziers est proche, prenons à droite un sévère dénivelé jusqu'au chemin des Clos Renard, paorama brumeux de l'usine Renault de Flins-sur-Seine. Encore un effort, l'arrêt est salutaire, le petit vin chaud agréable, merci Denise. Toujours de la pente en traversant les sentiers humides du Fonds d'Herval, altitude 164 m. En sortant du bois nous affrontons un vent froid de face. Renfonçons bonnets et capuches. Au loin, plus bas, le clocher de l'église Saint-Séverin d'Oinville-sur-Montcient. C'est à proximité de la mairie de cette commune  que nous nous installons pour pique-niquer.

Il reste un peu moins de la moitié du chemin à parcourir. Empruntons celui du Moulin Brûlé, la Montcient est bouillonnante. La suite se fera à découvert, en apercevant longuement les hauteurs de Meulan, toits brillant au soleil. On aborde Hardricourt par la petite église St-Germain-de-Paris. Ah ! la porte est ouverte, entrons ! Plus bas un château, ancienne résidence de Jean Bedel Bokassa, clic, c'est dans la boîte ! la mairie, à gauche ou à droite ? nous sommes partis à 22, il en reste 9 ! prenons à droite rue Chantereine, de nouveau nous sommes à 22. C'est bon signe, on descend toujours vers la Seine, en passant sous les voies de la ligne Paris St-Lazare - Mantes, nos voitures sont là, toutes proches.

Quelle belle journée ! On a hâte d'être à jeudi prochain, on annonce un grand froid, alors ............ ?

 

Img 7886 Img 7899 Img 7922

 

Accédez à toutes les photos de la rando en cliquant ici.